Le théâtre de l’absurde : définition et caractéristiques principales

Category: culture 0

Le théâtre de l’absurde est un genre théâtral qui se caractérise par une mise en scène décalée, des personnages caricaturaux et une intrigue absurde.

Il s’agit d’un genre très populaire au cinéma, notamment grâce à la comédie de Charlie Chaplin, « Les Temps modernes » (1936). Mais le théâtre de l’absurde a aussi été utilisé au cinéma par des réalisateurs comme Woody Allen ou encore Federico Fellini. Nous allons voir çà de plus près.

LE VOCABULAIRE DU THÉÂTRE : 30 MOTS A CONNAÎTRE.

Le théâtre de l’absurde est souvent associé à des auteurs tels que Samuel Beckett et Eugène Ionesco

Le théâtre de l’absurde est souvent associé à des auteurs tels que Samuel Beckett et Eugène Ionesco. Ce genre théâtral se caractérise par un développement particulier de l’action, qui se situe dans une logique absurde. Cette logique absurde peut être une référence au monde réel, ou plutôt elle peut être totalement irrationnelle. Elle est souvent utilisée pour créer un effet comique ou critique. Ce type de théâtre met en scène des personnages qui sont toujours en proie au doute et aux incohérences, ce qui rend la scénographie très dynamique et rythmée.

Il y a également une grande recherche sur les costumes et les accessoires, afin de donner vie aux personnages.

Le théâtre de l’absurde met souvent l’accent sur l’absence de sens et de raison dans le monde

Cette question est souvent posée, tant le théâtre de l’absurde apparaît comme un genre particulier.

Il consiste à mettre en scène des personnages qui, dans un monde qui semble absurde et illogique se retrouvent confrontés à des situations inattendues. Dans les années 1930, le philosophe allemand Martin Heidegger évoque la notion «d’être-au-monde» pour définir le sens de l’existence humaine.

L’absurdité serait donc inhérente au monde dans lequel nous vivons et nous serions amenés à accepter cet état de fait.

Le théâtre de l’absurde met souvent en scène des personnages qui se retrouvent confrontés à ce que Heidegger appelle «l’angoisse du sens». Des pièces comme Les temps modernes ou encore La cantatrice chauve ont marqué les esprits et sont considérées commes des classiques du genre. Certaines œuvres dites plus récentes peuvent également être rattachées au théâtre de l’absurde telles que Les trois exils de Copi ou encore Le joueur d’Echecs de Beckett. Enfin, il faut savoir qu’il existe une multitude de sous-genres du théâtre de l’absurde dont :

  • Le théâtre absurdo-comique : il est caractérisé par une situation extrême où les personnages sont totalement dépassés par les événements ;
  • Le théâtre absurdo-tragique : il représente une situation extrême dans laquelle les protagonistes affrontent la mort ;
  • Le dramaturge absurdo-réaliste : ce type de drame repose sur un univers imaginaire (univers fantastique) et aborde avec humour des su

    Le théâtre de l’absurde rejette souvent la logique et la raison comme étant inutiles et inefficaces

    Cette affirmation est-elle vraie ou fausse? Le théâtre de l’absurde rejette souvent la logique et la raison comme étant inutiles et inefficaces, car ses pièces mettent souvent en scène des personnages qui se comportent de manière absurde. Par exemple, dans « Le Dictateur » de Charlie Chaplin, le dictateur n’hésitera pas à tuer les membres de son gouvernement pour défendre sa mauvaise foi. Ce film souligne alors le côté démentiel des personnes qui ne réagissent pas rationnellement face aux événements. Cependant, il faut savoir que cette phrase est inexacte. En effet, ce genre d’œuvre repose sur une certaine logique et une certaine rationalité. Certes, ce type de pièce peut être qualifiée de théâtre absurde ou burlesque; cependant elle emploie toujours un certain sens du réalisme. De plus, il faut savoir que certains auteurs ont utilisé le terme « théâtre absurde » pour qualifier différents types d’œuvres : la comédie classique (Molière), le drame romantique (Victor Hugo) ou encore le théâtre engagé (Ionesco).

    Le théâtre de l’absurde est souvent considéré comme une réaction au théâtre bourgeois et naturaliste

    C’est un courant artistique qui s’est développé au XXe siècle, notamment en France. Souvent considéré comme une réaction au théâtre bourgeois et naturaliste, il se caractérise par l’utilisation de la provocation, du comique de situation et des jeux sur les mots.

    Il est généralement associé aux écrits d’Antonin Artaud et de Samuel Beckett.

    Le théâtre de l’absurde cherche à créer un rapport entre le spectateur et le spectacle vivant en proposant une expérience unique, celle du non-sens. Cet art provoque chez le spectateur une angoisse ou un sentiment d’inquiétude.

    Les personnages utilisent souvent des situations absurdes pour faire ressentir au public une tension psychologique forte.

    Ils ne cherchent pas à faire rire le public mais plutôt à susciter son émotion pour qu’il puisse pleinement s’identifier aux personnages et ainsi être plus touchés par ce qu’ils vivent.

    Le théâtre de l’absurde peut être considéré comme une forme de théâtre postmoderne

    L’absurde est une des caractéristiques essentielles du théâtre de l’absurde. Nous sommes dans un monde où tout est absurde.

    L’univers est absurde, la vie et les relations humaines aussi. Certains philosophes comme Camus ont défini le théâtre de l’absurde comme étant un genre de théâtre qui met en scène une situation qui semble absurde au protagoniste.

    Le personnage principal ne sait plus comment réagir face à ce qu’il voit ou fait, il n’a pas de point de repère pour se guider dans cette situation donc il doit faire face à cette situation sans pouvoir la contrôler. Ce genre de théâtre peut être appelé « postmoderne » parce que les œuvres qu’on y trouve sont souvent humoristiques et irréalistes, elles ne se basent pas sur des codes pré-existants pour créer leurs histoires mais plutôt sur des éléments existants qui sont revisités afin d’en faire ressortir une autre signification.

    Les personnages principaux sont souvent des antihéros, ils sont faibles et passifs et ne peuvent rien faire face à ce qui leur arrive.

    Ils ne possèdent pas non plus la faculté d’être empathique envers les autres personnages du spectacle alors ils n’arrivent jamais à comprendre les actions que font ou disent ces personnes, par conséquent ils n’arrivent pas à se mettre à leur place.

    Les personnages principaux subissent donc tout ce qui leur arrive sans avoir la force de réagir contre eux-mêmes ou contre les autres personnages du spectacle.

    Le théâtre de l’absurde est souvent déroutant, surprenant et déconcertant

    Il est souvent déroutant, car il se base sur des situations et des personnages qui n’ont aucun lien entre eux.

    Le théâtre de l’absurde est également souvent surprenant et déconcertant, car il peut mêler différents arts et mettre en scène plusieurs formes d’expressions artistiques.

    Les pièces de théâtre absurde sont souvent très courtes, donnant au spectateur le sentiment d’assister à une succession de sketchs sans queue ni tête. Parfois, les comédiens jouent en même temps plusieurs personnages pour créer le mystère autour du texte. De ce fait, la pièce absurde peut être déroutante pour les spectateurs qui ne savent pas à quel genre de spectacle ils ont affaire. Enfin, le théâtre absurde peut être déconcertant, car il repose sur un style d’humour particulier et inattendu.

    Il y a également beaucoup de comique dans la pièce absurde : les personnages se retrouvent parfois face à des situations incongrues ou encore confrontés à des objets insolites qui apportent une touche comique au contenu narratif.

Commentaires

Mise en scène:

Stèphane Braunschweig

Voir plus…

Th&

Le théâtre de l’absurde

Le théâtre de l’absurde est un genre théâtral qui met en scène des personnages dont le destin est souvent absurde, voire cruel.

Il s’agit d’un type de comédie, mais aussi de satire sociale. Ce genre se caractérise par l’utilisation du non-sens et de la dérision pour exprimer les difficultés et les injustices que subissent les personnages. Le terme absurdité apparaît pour la première fois au XVII° siècle dans le vocabulaire français.

Il désignait alors un état d’esprit particulier qui provoquait chez une personne une sorte d’incrédulité, d’indignation ou encore de dégoût face à certaines situations qu’il trouvait inacceptables ou incompréhensibles. Au fil du temps, cette notion a évoluée afin de prendre une connotation plus large et englober tout ce qui était considéré comme absurde aux yeux des gens du commun : des situations loufoques aux jugements arbitraires en passant par les règles administratives compliquées.

Pour conclure, le théâtre de l’absurde est un genre de théâtre qui met en scène des situations absurdes et décalées. C’est une forme d’humour très appréciée par les spectateurs. Il est souvent présenté sous la forme de pièces courtes. Lorsque ces pièces sont jouées par un seul acteur, on parle alors de monologue.

Related Articles