La pollution touristique, une menace pour l’environnement.

Category: Tourisme 9

La pollution est un phénomène qui a des conséquences sur l’environnement.

La pollution de l’air, la pollution de l’eau, la pollution des sols, etc. Tous ces éléments ont une influence sur notre santé et notre bien-être. Mais quelles sont les conséquences de la pollution sur le tourisme ? Nous allons voir çà dans cet article.

La pollution de l’air dans les grandes villes touristiques

Il est important de se questionner sur les conséquences que peut avoir la pollution de l’air sur un lieu touristique. En effet, le tourisme engendre des nuisances notamment en termes de pollution.

Les grandes villes ont souvent recours à des moyens pour limiter la pollution atmosphérique afin d’assurer la qualité de vie aux habitants et aux touristes. Cependant, ces moyens ne sont pas toujours suffisants et ne garantissent pas une bonne qualité de l’air. Dans certaines régions du monde, le nombre d’habitants ayant accès à une alimentation saine diminue alors que le nombre d’habitants ayant accès à une eau potable saine augmente.

La principale source de pollution est bien évidemment l’automobile qui représente plus de 80 % des émissions polluantes en Europe dont près de 40 % en France.

Il faut savoir qu’en France, les transports représentent près du quart des émissions totales de CO2 et 25 % des particules fines (PM10).

L’industrie manufacturière est aussi responsable d’une part non négligeable (20 %) des rejets polluants car elle utilise beaucoup de combustibles fossiles comme le charbon ou encore le pétrole brut.

Il faut donc faire preuve d’un peu plus d’ambition pour réduire la pollution causée par l’activité humaine afin que tous puissent profiter pleinement du tourisme sans risquer leur santé ni mettre en danger les sites naturels qu’ils visitent.

La pollution de l’eau dans les destinations touristiques

La pollution de l’eau dans les destinations touristiques est un problème environnemental qui a des conséquences sur la santé humaine.

Les principaux pays industrialisés sont touchés par la pollution de l’eau et plus particulièrement les pays du bassin méditerranéen. Ce phénomène engendre des conséquences sanitaires graves pour la population, car il peut provoquer notamment le cancer, des maladies cardio-vasculaires et respiratoires ou encore des malformations congénitales chez les enfants.

La pollution de l’eau peut également être à l’origine de nombreuses infections comme le choléra ou le paludisme.

Le tourisme représente un secteur important pour les pays développés, cependant ce secteur entraîne une augmentation de la quantité d’eaux usagées rejetée dans l’environnement sans traitement préalable. Cette pollution entraîne donc une mauvaise qualité de vie pour la population locale, mais aussi des problèmes sanitaires graves voir mortels pour les voyageurs venus d’autres continents.

Le tourisme est donc responsable indirectement du réchauffement climatique par une baisse importante et rapide du taux d’oxygène au sol causée par un manque de filtration naturelle due aux rejets importants d’azote et autres polluants organiques qui sont libérés directement ou indirectement à cause du réchauffement climatique.

  • La pollution atmosphérique
  • La pollution sonore
  • La pollution visuelle

Le bruit des touristes dans les lieux publics

Le bruit des touristes dans les lieux publics est un problème qui concerne de plus en plus de personnes.

Les touristes sont souvent très bruyants et leur nombre augmente au fil des années. Cela a des conséquences sur la population locale, car il y a de moins en moins d’espace pour circuler librement et se retrouver entre amis. De plus, les nuisances sonores peuvent avoir un impact négatif sur la santé des citoyens. En effet, le bruit permanent peut causer une fatigue mentale importante et engendrer une diminution du temps de réaction chez certaines personnes.

Il faut donc savoir que le bruit est une nuisance importante à prendre en compte pour l’aménagement urbain afin d’offrir aux citoyens un meilleur cadre de vie.

L’impact des déchets des touristes sur l’environnement

Il est important de savoir que les déchets des touristes représentent une source de pollution. En effet, il faut savoir que les déchets des touristes sont nombreux et se retrouvent dans l’environnement.

Ils peuvent être constitués de sacs plastiques, mais aussi de bouteilles en plastique.

Ils sont donc responsables d’une pollution visuelle, mais aussi pour la faune et la flore car ils mettent du temps à se dégrader. Par exemple, un sac plastique met plusieurs centaines d’années pour se décomposer totalement. Cette pollution est également visible sur les cours d’eau où ces déchets flottent et finissent par obstruer le passage des poissons et des petits animaux aquatiques.

Les conséquences peuvent être très graves comme la mort du poisson qui ingurgite ces sacs plastiques par exemple. Pour réduire ce problème, les sociétés proposant des solutions telles que des gobelets réutilisables ou biodégradables seraient une bonne solution afin de limiter l’impact des touristes sur l’environnement.

L’utilisation excessive des carburants dans les transports touristiques

Un des sujets les plus polémiques du moment. En effet, l’utilisation excessive des carburants dans les transports touristiques a pour conséquence une forte pollution de notre environnement et donc la dégradation de notre cadre de vie.

Les solutions pour diminuer cette utilisation sont nombreuses, mais elles ne sont pas toujours très efficaces ou économiquement intéressantes. Avant toute chose, il faut savoir que le transport est responsable de près de 20% des émissions de gaz à effet de serre (GES) en France.

Le secteur touristique représente quant à lui 12% des émissions totales françaises et 25% du trafic automobile. Cela peut sembler important, mais ces chiffres doivent être relativisés au regard du nombre d’années passées par les voyageurs sur place (environ 3 mois en moyenne) ainsi que la part relativement faible qu’ils représentent dans le total national du trafic routier français.

Lorsque l’on sait que la majorité des déplacements se font à moins de 60 km du domicile, on comprend alors rapidement que le transport constitue un poste significatif et non négligeable dans nos émissions individuelles GES. Dans ce contexte, il convient donc d’étudier les différents modes alternatifs qui existent :

  • Les transports collectifs
  • Le vélo
  • La marche à pied
  • Le covoiturage

Le manque d’eau potable dans les pays touristiques

Il y a un réel problème de pollution dans les pays touristiques, notamment dû à la baignade. En effet, il faut savoir que l’eau peut être polluée par des produits chimiques. De ce fait, lorsque vous allez dans un pays où il y a beaucoup de monde, comme les plages en France par exemple, vous pouvez être sûr que votre eau ne sera pas potable.

Il est donc préférable de boire l’eau du robinet qui est souvent bonne et plus sure pour la santé.

La pauvreté des habitants dans les pays touristiques

Les pays touristiques sont souvent victimes de leur succès. En effet, ces derniers voient leurs biens naturels détruits et leurs habitants privés de ressources à cause de l’afflux de touristes.

La pauvreté est une réalité qui touche chaque année des millions d’habitants des pays touristiques. Ainsi, les populations locales ne peuvent plus subvenir à leurs besoins fondamentaux en raison de la pression exercée par les visiteurs du monde entier sur les ressources naturelles et la main-d’œuvre locale. En outre, les populations locales souffrent également du tourisme haut de gamme, car elles sont reléguées au second plan par rapport aux visiteurs venant des pays riches. Cette situation a pour conséquence un accroissement considérable des inégalités sociales et économiques entre pays développés et pays en développement.

La sécurité des touristes dans les pays en guerre

Les touristes qui ne sont pas en mesure de se déplacer librement dans leur pays peuvent être confrontés à des risques. En effet, les lieux où ils se rendent peuvent être touchés par la guerre et/ou des catastrophes naturelles. Dans ce cas-là, il faut se renseigner avant de partir pour savoir si le pays est sûr ou non. Une fois sur place, il est important de faire preuve de prudence d’autant plus que les zones touristiques ne sont pas toutes aussi bien protégées que les autres endroits du pays.

Il est donc important d’être vigilant et connaître les différents dangers pouvant survenir durant un voyage dans une zone en guerre. Pour cela, vous pouvez vous rendre à l’ambassade du pays concerné afin d’en apprendre un peu plus sur la situation générale du pays et voir si votre destination y figure. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez toujours consulter internet afin de savoir quels sont les endroits qui présentent des risques pour votre destination de voyage. Enfin, il faut également savoir que certains endroits comme Dubaï par exemple présentent des risques importants pour leurs visiteurs car cette destination attire beaucoup de personnes venues profiter des différents attraits qu’elle offre : shopping et loisirs en tête !

Qu’est-ce que tourisme durable et comment le pratiquer ? #Consomag

Pour conclure, la pollution n’est pas un problème pour le tourisme. Il faut simplement prendre les mesures nécessaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Related Articles