La vie éthique et solidaire sur les routes: un voyage pour comprendre

Category: Accueil 0

Les bonnes pratiques en matière de voyage éthique et solidaire

Je suis parti en voyage éthique et solidaire pour une durée de 4 mois, avec ma femme et mon fils. Nous avons choisi ce type de voyage car nous voulions découvrir le monde autrement que par les circuits touristiques classiques. Nous souhaitions faire des rencontres, découvrir la culture locale et soutenir les populations locales.
voyage éthique et solidaire

Les voyages solidaire humanitaire les plus étonnants

Qu’avez-vous ressenti en effectuant ce type de voyage ?

J’ai ressenti une grande émotion lors de notre premier voyage au Maroc.

Nous sommes partis à la découverte des cinq villes impériales : Marrakech, Fès, Rabat, Meknès et Casablanca.

Nous avons également visité la ville de Merzouga, dans le sud du Maroc.

Là-bas, nous avons fait du trek sous le soleil brûlant.

Un guide nous a conseillé les meilleurs lieux pour pique-niquer tout au long du chemin.

Cela m’a énormément plu de parcourir un itinéraire hors des sentiers battus qui m’a permis de me retrouver seul avec mes pensées et mon imagination.

J’ai pu observer la beauté des paysages comme aucun touriste ne peut le faire !

Pensez-vous que cela ait changé votre vision des choses ? Si oui, comment ?

Cela a changé ma vision des choses.

Avant de partir, je m’étais renseigné sur le tourisme solidaire, la question du soutien aux populations locales et l’importance de préserver la nature.

Par contre, je pensais que le tourisme solidaire était réservé aux « bronzés » en mal de soleil et de cocktails.

Je pensais que c’était un mode de voyage pour des personnes qui souhaitaient juste partir à l’autre bout du monde sans trop se soucier des conséquences sur les populations locales et les enjeux écologiques.

Mon objectif est désormais simple : voyager en conscience et prendre le temps de découvrir un maximum les pays où nous allons.

Quels sont les avantages et inconvénients de ce type de voyage ?

Les avantages sont nombreux.

Tout d’abord, nous avons beaucoup appris sur le pays visité et nous avons été très heureux d’apprendre des choses sur la culture locale.

Nous avons également eu l’occasion de rencontrer des personnes formidables, notamment au Brésil.

En revanche, les inconvénients sont aussi très importants.

Il est parfois très difficile de s’adapter à une culture qui ne ressemble pas à la nôtre.

Il faut savoir être patient et faire face aux imprévus.

Cela demande beaucoup de patience et de courage.

Pensez-vous que cela puisse être une solution pour le monde du travail ?

Je pense que le monde du travail a actuellement besoin de changement.

Nous avons besoin de découvrir d’autres horizons, et de partir à la rencontre des populations locales.

Les voyages solidaires permettent de prendre un autre regard sur certains quartiers, et d’y observer une autre culture.

Avez-vous des conseils à donner aux personnes qui souhaiteraient faire un voyage éthique et solidaire ?

Je leur conseillerai de bien se renseigner sur les pays, les conditions de vie et les problèmes afin de ne pas se sentir mal à l’aise par la suite.

Il faut rester vigilant et ne pas s’aventurer dans des zones où la population n’est pas habituée à voir des étrangers.

Quelles sont vos motivations pour faire un tel voyage ?

Je suis parti pour découvrir d’autres cultures et soutenir les populations locales.

Je souhaitais vivre une expérience hors du commun, avec une dimension humaine et solidaire.

Mon but était également de pouvoir me débarrasser des idées préconçues que l’on peut avoir sur un pays et sa population.

Qu’est ce qui vous a poussé à faire un tel voyage ?

Nous avons vécu une expérience forte, incroyable et inoubliable.

La rencontre avec les gens, le partage, la découverte d’un nouveau mode de vie, mêlé à un voyage familial…

Toutes ces choses nous ont permis de réfléchir et d’enrichir nos idées sur comment améliorer le quotidien.

Related Articles